Les différents régimes alimentaires:

Vous souhaitez améliorer votre santé ou perdre du poids mais vous avez un peu de mal à vous y retrouver parmi tous les types de régimes alimentaires existants ? C’est bien normal : ils sont très nombreux et présentent tous des caractéristiques différentes. Voici un petit récapitulatif pour mieux comprendre chaque régime et peut-être trouver celui qui vous correspond.

Le régime paléo ou paléolithique:

Le régime paléo, ou régime alimentaire paléolithique, s’inspire de notre profil génétique. Il consiste à reprendre une alimentation ancestrale : celle des chasseurs-cueilleurs. Bénéfique pour la perte de poids et la forme, il agit sur notre satiété avec beaucoup d’efficacité. Ce régime alimentaire recommande la consommation de viandes maigres (volaille, dinde et veau) et de poisson. Les fruits (riches en antioxydants et pauvres en sucre) et les légumes tiennent une grande place dans ce régime. Une assiette paléo compte 50 % de légumes.

Le régime cétogène parmi les régimes alimentaires phares du moment:

Le régime cétogène (Ketogenic Diet) repose sur une consommation limitée en glucides et en protéines, et très riche en bons lipides (1). Ce régime, très restrictif, se suit généralement avec un accompagnement médical ou nutritionnel. Il permet de favoriser la perte de poids et d’agir positivement sur la santé, notamment en cas de cancer ou de troubles cognitifs (en prévention ou en soins). Dans le cadre de ce régime, les effets du jeûne sont reproduits, car le taux de glucose dans le sang diminue fortement. On estime qu’il implique de consommer 90 % de lipides, 8 % de protéines et seulement 2 % de glucides.

Le régime Dukan parmi les régimes alimentaires phares du moment:

Le régime Dukan est un régime hyper-protéiné et hypocalorique, qui se divise en quatre phases. Une phrase d’attaque qui induit une perte de poids rapide, une phase de croisière, une consolidation et une de stabilisation. Le seul objectif de ce régime est d’induire une perte de poids rapide et considérable, en dépit des risques que cela représente sur la santé. Ses effets agressifs sur les organes et les mécanismes de l’organisme en font un régime dangereux, contre-indiqué à de nombreuses personnes (2). Le régime Dukan est aussi souvent jugé trop restrictif et trop acide pour l’organisme (3). De plus, il provoque pour beaucoup un effet « yoyo » considérable.

Le régime Okinawa:

Le régime Okinawa est basé sur l’alimentation des Okinawaïens, qui sont les habitants d’une île japonaise appelée Okinawa. Cette île est connue pour être le lieu où se concentrent le plus de centenaires au monde ! Il s’appuie sur la restriction calorique qu’implique le fait d’arrêter de manger avant de parvenir à satiété (4). Ce régime consiste aussi à élaborer ses repas sur la base de la densité énergétique des aliments (DE). Il faut alors privilégier les aliments à densité énergétique faible et limiter ou éviter ceux dont le DE est élevé. C’est ainsi que s’opère la restriction calorique qui fait le succès de ce régime alimentaire sur la longévité et la santé des habitants de l’île d’Okinawa (5).

Le régime alimentaire méditerranéen:

Comme son nom l’indique, ce régime alimentaire intègre uniquement des plats issus de la cuisine méditerranéenne et des produits locaux tels que l’huile d’olive et le poisson. Il a pour but d’allonger l’espérance de vie des personnes qui le suivent et qui souffrent de troubles cardiovasculaires. Le régime méditerranéen favorise alors la consommation de végétaux (fruits, légumes, oléagineux, etc.), de graisses de qualité (huiles végétales, avocat…) et de céréales complètes/intégrales. Le sucre, les produits industriels et la viande ont une place restreinte. Dans ce régime, la perte de poids n’est pas une priorité, c’est l’aspect bénéfique pour la santé qui est recherché.

Le régime sans gluten parmi les régimes alimentaires phares du moment:

Le régime sans gluten implique d’éviter toute consommation de produits contenant du gluten. Il s’agit d’un mélange de protéines (glutamine, gliadine etc..) présent dans certaines générales à l’image du blé, de l’épeautre, du seigle et de l’orge. Les produits industriels sont également très nombreux à contenir du gluten, qui est utilisé comme liant. Bien que moins d’1% des Français  sont allergiques au gluten, certaines personnes sont sensibles, voir intolérantes. Par conséquent, elles doivent le supprimer de leur alimentation. Globalement, le régime sans gluten semble être bénéfique pour tous, notamment en ce qui concerne le bien-être intestinal. Sans le savoir, beaucoup de personnes présentent une intolérance à cette substance et il leur est bénéfique de l’éviter.

Les différents régimes alimentaires végétariens:

Le régime alimentaire végétarien consiste à bannir la consommation de chair animale : viande, poisson, crustacés. En revanche, il tolère la consommation de miel, d’œufs et de produits laitiers. Ce régime alimentaire est le plus souvent suivi pour des raisons éthiques (bien-être animal, écologie), et non par souci de perte de poids ou de santé. Pour le suivre, il faut puiser ses protéines dans les œufs, les produits laitiers ainsi que les protéines végétales. Comme dans le cadre d’un régime omnivore, l’équilibre des repas doit être préservé avec une part les protéines, les glucides et bien sûr, les lipides !

A noter:

Si une personne ne consomme pas de viande, mais du poisson et des crustacés, elle est pesco-végétarienne.

Le régime alimentaire végétalien ou végan:

Le régime alimentaire végétalien bannit tous les produits et aliments issus directement des animaux ou de leur exploitation. Cela comprend les viandes, les volailles, les poissons, les crustacés, les produits laitiers, les œufs et le miel. Un « végétalien » est « végan » s’il applique les mêmes consignes pour ce qui est de l’achat de ses cosmétiques, textiles et autres produits. Il s’agit avant tout d’un mode de vie, qui prend en considération le bien-être animal et la question éthique que soulève l’exploitation des êtres vivants. Ce peut aussi être un choix de conviction écologique et durable. Une supplémentation en vitamine B12 (complément alimentaire ou dentifrice) et D3 (complément alimentaire) est à envisager dès l’arrêt des produits animaux.
végétalienne.

A noter:

Si une personne ne consomme pas de viande d’origine animal, ni d’œuf mais du miel et des produits à base de lactose, alors on peut dire qu’elle est lacto-végétalienne.

Le régime flexitarien:

Le régime flexitarien est un mode de consommation alimentaire qui associe le végétarisme à l’alimentation classique (omnivorisme). En clair, les flexitariens n’excluent aucun produit de leur alimentation, mais ils limitent leur consommation de chair animale au strict minimum. Il s’agit ici aussi d’un mode de vie et d’un choix qui permet de respecter certaines valeurs éthiques et/ou écologiques. On ne devient pas flexitarien pour perdre du poids. Toutefois, cela peut aider à limiter les risques cardiovasculaire si l’on respecte une alimentation saine et équilibrée.

Le régime hypocalorique:

Un régime alimentaire hypocalorique est un régime alimentaire visant à perdre du poids. Pour maigrir durablement et sainement, il ne suffit pas d’opérer une restriction calorique. Il faut continuer d’apporter au corps tous les nutriments qui lui sont essentiels pour fonctionner correctement. Le régime hypocalorique consiste donc à induire une restriction calorique et à opérer une perte de poids conséquente, tout en préservant les nutriments essentiels à l’organisme. Il s’oppose par exemple au régime Dukan qui ne tient pas compte des besoins nutritionnels de l’organisme et implique une perte de poids très rapide.

 

Le régime chrono-nutrition:

La chrono-nutrition est un programme alimentaire visant à perdre du poids. Il s’adresse essentiellement à celles et ceux qui souhaitent retrouver la forme ainsi que de bonnes habitudes alimentaires sur le long terme. Au menu, on trouve des portions élaborées en fonction de la taille et du morphotype de chacun. Les horaires des repas sont tout aussi importants que leur contenu et il faut les respecter. Si ce régime minceur est très permissif, il implique toutefois une grande rigueur dans les horaires. De plus, il ne s’agit pas un régime temporaire : il implique donc de conserver les mêmes habitudes alimentaires tout au long de la vie.

Le régime Atkins:

Le régime Atkins se base sur le livre « Dr Atkins Diet Revolution » publié dans les années 1970 par le docteur Atkins. Selon lui, il faut supprimer les glucides de son alimentation pour contraindre l’organisme à puiser dans ses ressources énergétiques : la graisse accumulée dans le corps. Cela favorise la production de corps cétoniques, comme le fait le régime cétogène. Toutefois, le régime Atkins se distingue par son caractère hautement restrictif. Il impacte directement le plaisir de manger et provoque une baisse de l’intérêt pour la nourriture, ce qui implique évidemment une perte de poids conséquente. C’est un régime assez controversé (6).

Le régime Seignalet:

Mis au point par Jean Seignalet, le régime Seignalet est un régime alimentaire hypotoxique. Il consiste à réguler les processus pathologiques de l’organisme grâce à une alimentation ancestrale. Le tout, en favorisant la régénération de la paroi intestinale. L’objectif premier de ce régime alimentaire n’est pas d’induire une perte de poids, mais de soulager les symptômes de maladies incurables telles que les maladies auto-immunes (7). Ce régime implique l’exclusion des céréales modernes, des laits d’origine animale ou encore, des produits cuits à plus de 110 degrés. Il nécessite aussi de privilégier les aliments issus de l’agriculture biologique. Rassurez-vous : ce régime n’est pas aussi restrictif qu’on pourrait le penser.

Le jeûne intermittent:

Le jeûne intermittent lui aussi très en vogue en ce moment a pour objectif de revitaliser l’organisme grâce à la détoxification et à la purification. Il s’appuie sur la mise au repos du système digestif dans son intégralité et une restriction calorique importante. Très à la mode, il rencontre un réel succès ces derniers temps et la médecine s’y intéresse de plus en plus. Le jeûne intermittent nécessite donc d’alterner les repas et les périodes de jeûne. La perte de poids est un effet direct de ce régime alimentaire spécifique. L’idéal est de vous faire suivre par un professionnel de santé pour mettre en place le programme qui vous correspond le mieux : jeûne intermittent 5/2, jeûne intermittent eat-stop-eat, jeûne intermittent un sur deux etc..

Le régime de Dash:

Le terme DASH signifie Dietary Approaches to Stop Hypertension. Ainsi, il fait partie des régimes alimentaires qui visent à lutter contre l’hypertension artérielle et la réduire autant que possible. S’il fait souvent perdre du poids aux personnes qui le suivent, ce n’est pas là son objectif premier. Le régime Dash met l’accent sur des aliments sains, sans sel et anti-cholestérol. On privilégie les fruits et les légumes, les produits laitiers pauvres en graisses, les protéines maigres… Et l’on évite les graisses animales, que l’on remplace par des graisses végétales ! Le sel est supprimé ou considérablement réduit, au profit des épices et autres condiments sains.

Il a été prouvé que le régime Dash contribue à protéger de l’accident vasculaire cérébral et de l’insuffisance cardiaque. Il se destine donc essentiellement aux personnes qui souhaitent prévenir ces pathologies et accidents, et qui sont sujettes à des troubles cardiovasculaires.

Le régime acido-basique:

Le régime acido-basique respecte le potentiel hydrogène, ou « pH » de notre organisme. Celui-ci doit être compris entre 7 et 7,5 pour permettre de stabiliser le profil sanguin et garantir le bon fonctionnement du corps. En d’autres termes, il permet d’évaluer le niveau d’acidité du sang et d’influer sur celui-ci. Ce régime alimentaire se montre particulièrement utile en raison des travers de l’alimentation moderne. En effet, celle-ci conduit à une consommation outrancière de produits transformés et industriels. En outre, la pollution, le stress et l’activité physique intense ont pour effet d’élever le pH sanguin. Le régime acido-basique aide à le restaurer et à préserver notre santé. 

Note de l'expert:

J’ai fais en sorte de vous partager grossièrement tout les régimes principaux existant, sachant qu’il existe plein de petit sous-régime, j’ai fais de mon mieux pour ne pas donner mon avis personnel les concernant mais je vous avoue que c’est très difficile, vous aurez un détail de chaque régime cités ci-dessus dans des articles futurs, j’espère que cela vous aura aidé, prenez soin de vous et de vos proches. 

Ce blog force de la nature n’a pas vocation à remplacer votre relation avec votre médecin traitant. Les renseignements contenus sur ce blog sont tous rédigés avec des sources scientifiques et ne peuvent pas répondre à des questions médicales spécifiques, mais sont donnés à des fins purement informatives et complémentaires.

Ce blog force de la nature n’a pas vocation à remplacer votre relation avec votre médecin traitant. Les renseignements contenus sur ce blog sont tous rédigés avec des sources scientifiques et ne peuvent pas répondre à des questions médicales spécifiques, mais sont donnés à des fins purement informatives et complémentaires.

Noé Georges-Luszczak

Noé Georges-Luszczak

Spécialiste en nutrition, je consacre ma vie aux aliments d'origine végétal afin que le monde soit en meilleur santé le plus longtemps possible.

Abonnez-vous à notre newsletter
pour être au courant de nos meilleurs nouveautés!

"Repoussez et inversez les maladies”