Le Sel

Un des deux principal risques de mortalité et de handicap d’origine alimentaire dans le monde

Le sel est un composé d’environ 40% de sodium et 60% de chlorure. Le sodium est un nutriment essentiel, mais les légumes et autres aliments naturels fournissent les petites quantités de sodium dont vous avez besoin dans votre alimentation. Si vous en consommez trop, cela peut provoquer une rétention d’eau et votre corps peut réagir en augmentant votre tension artérielle pour éliminer l’excès de liquide et de sel de votre système.

Pour les 90% premiers de l’évolution humaine, nous avons probablement mangé un régime contenant moins de l’équivalent de sodium d’un quart de cuillère à café de sel par jour. Pourquoi? Parce que nous avons probablement mangé principalement des plantes. Nous avions vécu des millions d’années sans salière, donc notre corps a évolué en tant que machine de conservation du sodium. Cela nous a bien servi jusqu’à ce que nous découvrions que le sel pouvait être utilisé pour conserver les aliments. Sans réfrigération, c’était une aubaine pour la civilisation humaine, mais où nous laisse-t-elle maintenant? Après tout, nous n’avons plus à vivre de cornichons et de viande séchée.

Les êtres humains semblent être génétiquement programmés pour manger dix fois moins de sodium que nous ne le faisons actuellement. Bon nombre des régimes dits  “hyposodés” (pauvre en sel) peuvent en fait être considérés comme des régimes riches en sel. C’est pourquoi il est essentiel de comprendre ce qu’est le concept de «normal» lorsqu’il s’agit de sodium. Avoir un apport en sel «normal» peut conduire à une tension artérielle «normale», ce qui peut contribuer à nos décès dus à toutes les causes «normales», telles que les crises cardiaques et les accidents vasculaires cérébraux.

Si nous pouvions réduire notre consommation de sel d’environ une demi-cuillère à café par jour, ce qui est possible en évitant les aliments salés et en n’ajoutant pas de sel à nos aliments, nous pourrions éviter 22% des décès par accident vasculaire cérébral et 16% des crises cardiaques mortelles. C’est potentiellement plus de vies sauvées que si nous pouvions traiter avec succès les gens avec des médicaments pour la tension artérielle.

Les preuves que le sodium augmente la tension artérielle sont claires, y compris des essais randomisés en double aveugle datant de plusieurs décennies. Si nous prenons des sujets souffrant d’hypertension et les nourrissons avec un régime pauvre en sodium, leur tension artérielle diminue. Si nous les maintenons sur le régime pauvre en sel et ajoutons un placebo, rien ne se passe. Cependant, si nous donnons plutôt du sel aux sujets, sous la forme d’une pilule de sodium à libération prolongée, leur tension artérielle augmente à nouveau. Plus nous les nourrissons secrètement de sodium, plus leur tension artérielle augmente.

Même un seul repas peut le faire. Si nous prenons des personnes ayant une tension artérielle normale et leur donnons un bol de soupe contenant la quantité de sel que l’on peut trouver dans un repas standard, leur tension artérielle augmente dans les trois prochaines heures par rapport à la même soupe sans sel ajoutée. Des dizaines d’études similaires montrent qu’en réduisant votre consommation de sel, vous pouvez abaisser votre tension artérielle. Et plus la réduction est importante, plus le bénéfice est important. Mais s’il n’est pas réduit, un apport chronique élevé en sel peut entraîner une augmentation progressive de la pression artérielle tout au long de la vie.

Comment le découvrir? Par le Dr Walter Kempner et son régime de riz et de fruits. Sans médicaments, il a amené des patients avec une tension artérielle de 240/150 à 105/80 avec seulement des changements alimentaires. Comment pourriez-vous maintenir l’éthique des médicaments de ces patients gravement malades? Les médicaments modernes contre l’hypertension n’avaient pas encore été inventées! Le Dr Kempner a fait son travail dans les années 40. Il a pu inverser le cours de la maladie avec un régime alimentaire dans plus de 70% des cas. Bien que le régime alimentaire ne soit pas seulement extrêmement pauvre en sodium, il était également strictement végétal et pauvre en graisses et en protéines. Kempner est maintenant reconnue comme la personne qui a établi, sans l’ombre d’un doute, que l’hypertension artérielle peut souvent être abaissée grâce à un régime pauvre en sodium.

En plus de l’hypertension artérielle, les aliments salés peuvent altérer considérablement la fonction artérielle, même chez les personnes dont la tension artérielle a tendance à être insensible à l’apport en sel. En d’autres termes, le sel lui-même peut endommager nos artères quel que soit son impact sur la pression artérielle. Comme le prouve une citation du Classique interne de l’empereur jaune, un texte médical de la Chine ancienne : « Lorsqu’il y a trop de sel dans la nourriture, le pouls se durcit.. » On pourrait simplement donner un sachet de chips à quelqu’un, puis prendre son pouls. Et ces dégâts commencent dans trente minutes.
Bien évidemment l’industrie du sel n’est pas enchantée à l’idée que l’on réduise notre consommation de sel. En 2009, L’American Heart Association a repris les propos de la présidente du Comité consultatif sur les recommandations alimentaires, indiquant que la population devraient réduire leur consommation de sodium. Le Salt Institute, une organisation commerciale de l’industrie du sel, l’a accusée d’avoir un « préjugé malsain » à l’encontre du sel, soutenant qu’elle avait « jugé la question du sel a priori ». C’est à peu près comparable à l’industrie du tabac qui se plaint que les gens de l’Association du poumon manquent d’objectivité vis-à-vis du tabagisme. Bien sûr la Salt Industry n’était pas la seule dans la partie. L’industrie du fromage se classe parmi les principaux contributeurs en sodium du régime occidental, imaginez un instant celle des Français expert en fromage et de tout les pays qui commencent à en apprécier les saveurs tel que la Chine. Le conseil de l’industrie du sel dispose de son propre service de relations publiques, de ses sociétés de lobbying qui appliquent les tactiques de l’industrie du tabac pour minimiser les dangers du produit qu’elles représentent. Mais les véritables méchants ne sont pas forcément les mines de sel, c’est l’industrie des aliments transformés. Cette industrie qui pèse des centaines de milliard dans le monde utilisent du sel et du sucre ajoutés à très bas coût pour vendre leurs « camelote ». C’est pour cela qui n’est pas facile d’éviter le sodium dans le régime traditionnel occidental : les trois quarts du sel consommé proviennent des aliments transformés et non d’une salière. En nous rendant accros à des aliments hypersucrés et hypersalés, nos papilles gustatives s’appauvrissent tellement que les aliments naturels peuvent avoir un goût de carton. Après tout, le fruit le plus mûr et le plus sucré ne sera peu être pas aussi sucré que votre bonbon favoris ! Banane VS Tic Tac quel est le gagnant ?
Il existe deux raisons majeurs pour lesquelles l’industrie alimentaire ajoute du sel aux aliments.
D’abord, ce sel supplémentaire gorge d’eau la viande, donc en augmente le poids de près de 20% ; la viande étant vendue au poids, cela fait 20% de profits en plus pour un coût additionnel très faible. Ensuite, comme beaucoup d’entre vous le savent, manger salé donne soif. Si les bars distribuent des cacahuètes et autres apéritifs salés, ce n’est pas sans raison, cela explique aussi pourquoi des géants du soda possèdent des entreprises d’en-cas. Pepsi et Frito-Lay font partie de la même entreprise par exemple, coïncidence ? Je ne crois pas.
Selon plusieurs études les sujets se sont peu à peu mis à apprécier le goût de la soupe sans sel et ont été dégoutés par la soupe très salée qu’ils adoraient auparavant. Et quand la progression des études leurs ont autorisés à saler leur soupe selon leur goût, ils ont préféré en diminuer la quantité, à mesure que leurs papilles gustatives s’habituaient à des niveaux plus sains.

Conseil de l'expert:

Pour réduire votre consommation de sel progressivement je vous recommande de :
1 : Bien entendu évitez un maximum les produits industriels transformés.
2 : Retirez les salières sur les tables car beaucoup de gens salent leurs plats sans même y avoir goûté, accordez-vous seulement quelques semaines et vos papilles gustatives commenceront à changer.
3 : Arrêtez d’ajouter du sel en cuisinant. Je sais c’est difficile, du moins au départ, car la nourriture peut vous semblez fade, mais au bout de deux à quatre semaines les récepteurs du goût salé présents dans votre bouche deviennent plus sensibles, et la nourriture a meilleur goût. Croyez-le ou non, après deux semaines vous pourriez préférés le goût des aliments moins salés. Essayez à la place le mélange de votre choix de tout ces arômes merveilleux tel que : le poivre(s), oignon, ail, échalote, piment, basilic, thym, cèleri, citron(s) , paprika, coriandre curry (je vous partagerais la recette de mon propre curry) et bien d’autres ! 

Indice Tricolor:

Ce blog force de la nature n’a pas vocation à remplacer votre relation avec votre médecin traitant. Les renseignements contenus sur ce blog sont tous rédigés avec des sources scientifiques et ne peuvent pas répondre à des questions médicales spécifiques, mais sont donnés à des fins purement informatives et complémentaires.

Noé Georges-Luszczak

Noé Georges-Luszczak

Spécialiste en nutrition, je consacre ma vie aux aliments d'origine végétal afin que le monde soit en meilleur santé le plus longtemps possible.

Abonnez-vous à notre newsletter
pour être au courant de nos meilleurs nouveautés!

"Repoussez et inversez les maladies”